Le pont comme image de l’action de Talents & Foi ? Virginie Anglès d’Auriac revient sur son expérience…

Comment avez-vous connu Talents & Foi ?

J’ai repris mes études à Dauphine il y a 4 ans, en Management des entreprises de l’ESS, et c’est une amie étudiante avec moi, et bénévole chez Talents & Foi, qui m’a fait découvrir l’association. Avec l’équipe de Talents &Foi, j’ai eu la chance de travailler sur la plateforme de marque de l’organisation et de réfléchir avec elle sur les éléments de langage qui ont structuré son site web. Grâce à ce travail, je suis entrée dans une connaissance plus fine de son action. Sa raison d’être m’a rapidement convaincue !

Virginie Anglès d’Auriac

Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous lancer dans la mission St Jean Espérance ?

Avec Talents & Foi, on découvre beaucoup de structures associatives qui œuvrent pour le bien commun. Mon expérience professionnelle m’a amenée à en rencontrer un certain nombre, j’ai travaillé plus de 15 ans dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Mais il y en a tant ! Je ne connaissais pas St Jean Espérance, une association qui accueille des jeunes souhaitant sortir de la dépendance à la drogue. En acceptant cette mission, je pouvais la découvrir en me rendant utile. Et puis la mission était circonscrite dans le temps, j’évaluais sa charge à trois jours de travail, ce qui correspondait à ma disponibilité du moment.

 

En quoi consistait cette mission ?

Il s’agissait d’établir une stratégie de communication. St Jean Espérance disposait de beaucoup de leviers pertinents, mais avait besoin d’un regard extérieur qualifié pour mieux les utiliser et les structurer.

Comment s’est-elle déroulée ?

J’ai été très marquée par le professionnalisme de St Jean Espérance. C’est une petite structure, mais elle est très bien organisée. J’ai eu un premier entretien avec le directeur de l’association qui m’a été très profitable, car il a dressé un diagnostic complet de l’association. J’ai ensuite eu un deuxième entretien avec la directrice des centres d’accueil. Elle s’est montrée très précise sur les difficultés qu’elle rencontrait pour faire connaître l’association, accueillir davantage de jeunes et trouver des soutiens financiers. Ces deux entretiens m’ont apporté toute la matière pour travailler et surtout réaliser un diagnostic de la situation et fixer des objectifs atteignables. J’ai ensuite proposé des solutions réalistes avec une mise en œuvre à court et moyen termes pour communiquer efficacement.

Que vous a apporté cette mission ?

J’en ai retiré au moins trois bénéfices. D’abord la découverte d’un nouvel univers : les problématiques de santé publique comme la drogue, sont au cœur de notre société et je suis heureuse d’avoir pu en comprendre une partie. Ensuite, j’ai aimé travailler sur un temps court : sur ce type de mission, il faut viser l’efficacité avec peu de moyens et peu de temps pour ne peser ni sur la structure, ni sur son propre emploi du temps. C’était un beau challenge ! Enfin, troisième bénéfice, celui de la rencontre : j’ai fait la connaissance d’une petite équipe hyper mobilisée et hyper agile. Deux personnes formidables et qui avaient toutes les cartes en main pour réussir. Il suffisait juste d’un peu de mon expertise pour relancer la machine. Nous avons travaillé ensemble ma proposition et il m’a semblé que l’horizon se dégageait vraiment ! Une grande satisfaction pour tous !

Qu’avez-vous pensé de l’accompagnement Talents & Foi ?

J’insisterais sur la qualité du brief initial. Le rendez-vous que j’ai eu avec Talents & Foi avant de rencontrer St Jean Espérance a été primordial. Le contexte de la mission et la problématique m’ont été clairement exposés et détaillés. Ainsi lors du premier échange avec l’association, j’avais déjà beaucoup d’éléments pour apporter mon aide dans les meilleures conditions possibles. Je ne suis pas arrivée en territoire inconnu, ce qui était un réel atout et nous a fait gagner beaucoup de temps.

Un mot pour définir Talents & Foi ?

Le mot « pont » : Talents & Foi est un pont entre les bénévoles et les structures. Elle travaille aussi des ponts pour rassembler les idées lorsque les problématiques lui sont présentées ; c’est sans doute une partie de l’effet « révélateur » et ce travail de synthèse est précieux au moment du brief. Quant à nous, bénévoles, nous jouons aussi le rôle de pont entre problématiques et solutions. Enfin, il y a aussi des ponts à faire entre nos travaux professionnels classiques qui finalement s’enrichissent des missions Talents & Foi ! Enfin, l’esperluette de Talents & Foi est à l’image du pont que j’ai redécouvert à l’occasion de cette mission, ce lien entre mon expérience pro et ma foi 😉.

Leave your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.